Que faut-il savoir avant d’acheter une imprimante 3D ?

L’imprimante 3D est l’appareil qui vous permet de fabriquer des objets d’une grande précision et de façon très rapide à partir d’un modèle numérique conçu sur ordinateur. A la différence de l’imprimante classique qui imprime sur du papier ou un quelconque support, l’imprimante 3D permet de produire des objets en trois dimensions.

Avec l’imprimante 3D, vous pouvez créer toutes sortes d’objets et sa technologie est appelée à toujours s’affiner. Avant d’en faire l’acquisition, prenez connaissance de ses possibilités pour être à même de vous faire une idée sur l’utilisation que vous lui destinez. Vous pouvez ainsi réfléchir au modèle qui répond au mieux à vos attentes.

Les éléments à prendre en compte

L’impression 3D qui utilise désormais des technologies et des matériaux multiples s’intègre à divers domaines.

La performance d’une imprimante 3D est fonction du nombre de têtes qu’elle a. Ce paramètre vous assure une impression en différentes couleurs.

La résolution, c’est-à-dire l’épaisseur de la couche d’impression, détermine la finition de l’objet et la précision des détails.

La taille de la zone d’impression est un paramètre de première importance.

Les différents procédés d’impression 3D

Avant d’envoyer votre fichier à l’imprimante, vous avez besoin de le concevoir sur ordinateur. L’avantage est que vous pouvez trouver pour tout ordinateur un logiciel adapté à la modélisation d’objet en 3D. L’OS importe peu car le logiciel existe aussi bien pour Windows, Mac OSX et Linux.

Le logiciel Slicer prépare l’impression 3D de votre modèle en répartissant en couches successives. Si vous êtes le créateur du modèle, il faudra passer du temps devant le logiciel de création 3D avant de pouvoir imprimer.

Divers éléments composent ce qu’on appelle communément tête d’impression. Cette appellation se réfère, en effet, à la combinaison de la tête d’impression, des extrudeurs, d’un corps chauffant, d’une buse et d’un dissipateur.

Le procédé le plus connu est l’extrusion et dépôt de fil fondu ou FDM en anglais. Mais il y a aussi la méthode de la Résine et photopolymérisation (SLA en anglais) où une résine photosensible est solidifiée couche par couche par une source de lumière, entre autres le laser.

Une autre technique consiste au frittage de poudre et fusion (SLM en anglais). L’imprimante utilise des matériaux sous forme de poudre.

Le procédé qui utilise généralement du liquide est la projection de matière plus connu sous le nom de Jetting (MJM). La lamination, quant à elle, utilise surtout le papier. Les composants consistent en des feuilles très fines.

Les avantages de l’imprimante 3D

L’imprimante est le matériel qui permet d’avoir un résultat net et précis mais ses avantages ne se résument pas à cela. La rapidité d’exécution est un point fort probant. Les modèles les plus complexes sont imprimés en un temps record.

La fiabilité est elle aussi un grand avantage, ajoutée à cela la réduction des coûts. L’impression 3D ne nécessite pas la mobilisation de ressources matérielles et humaines que la fabrication d’objets traditionnelle requiert.

Il est tout à fait possible de personnaliser et de réaliser des pièces qu’on peut considérer comme atypiques. Un particulier peut très bien imprimer une pièce manquante dans les objets qui constituent son mobilier.

Les principales marques d’imprimante 3D sont : Ultimaker, 3D Systems, Protolabs, Nano Dimension ou EOS, pour n’en citer que quelques-unes.

Rédigé par
Plus d'articles de sowhat1

Comment trouver des hôtels pas chers à Lille ?

L’hébergement est l’un des coûts les plus importants de tout voyage. En...
Lire la suite